Politique

Cameroun : Le coronavirus paralyse les tribunaux

Les juridictions ne sont pas exemptes des treize mesures drastiques prises par Joseph Dion Nguté ce 17 mars 2020 pour venir à bout du Covid-19 au Cameroun.

Laurent Esso (c) Droits réservés

Dans un message porté à destination des chefs des cours d’appel des chefs-lieux des dix régions du Cameroun, Laurent Esso renseigne qu’il n’y aura pas de programmation d’audiences « pendant un mois ».

La décision du ministre de la Justice, Garde des Sceaux fait suite à la série de 13 mesures drastiques prises par le Premier ministre Joseph Dion Nguté ce 17 mars 2020 au cours d’une réunion de crise interministérielle tenue à l’Immeuble Etoile.

Parmi les mesures efficaces arrêtées par le chef du gouvernement, « pas de regroupement de plus de 50 personnes », peut-on y lire.  

 

Dans la même veine des mesures gouvernementales pour faire face à la pandémie, l’on peut également noter, la fermeture des frontières maritimes, aériennes et terrestres, la fermeture des établissements scolaires, grandes écoles et universités, la fermeture des débits de boisson à partir de 18 pour ne citer que celles-ci et qui prennent effet à compter de ce 18 mars 2020 et ce, « jusqu’à nouvel ordre ».


Newsletter :

Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page