Cameroun : Jean-Lambert Nang tacle la fécafoot « Notre football n’est truffé que de vampires qui se connaissent »

137

Depuis son retrait des petits écrans de télé au Cameroun, le journaliste sportif Jean-Lambert Nang n’a cessé de suivre l’actualité sportive et politique de son pays natal. Récemment, c’est sur l’état du football amerounais qu’il s’est penché, n’hésitant pas à s’attaquer au système de fonctionnement de la fécafoot. Dans des propos publiés sur les réseaux sociaux ce 17 Octobre et que Lebledparle.com se sont procurés, Jean-Lambert Nang tire à boulets rouges sur les dirigeants du foot camerounais. 

 « PAUVRE FOOTBALL!PAUVRE FOOTBALL!
Notre football n’est truffé que de vampires qui se connaissent, pactisent, le pillent tout en faisant semblant de le servir. La Ligue, dont on pensait qu’elle aurait un fonctionnement différent, a malheureusement copié, avant de les amplifier, les tares congénitales de la Fécafoot. Pouvait on s’attendre à autre chose, dès lors que la Ligue a élevé comme égérie de sa maison, celle même qui etait au coeur du système maffieux de la Fécafoot, en qualité de secrétaire générale ?
Aujourd’hui, pour essayer de masquer son incurie chronique, on prétend qu’elle fait valoir ses droits à la retraite! Or, tout le monde sait que le monde de l’onpisme n’est composé que de seniles octogénaires. De quelle retraite veut on nous parler si le president de la Ligue lui-même exerce à plein temps ses fonctions?
Si l’on avait voulu plomber l’activité de cette chambre si importante de notre maison football, en termes de cupidité, de faux et de prédation, on ne pouvait mieux choisir en la personne de la désormais ex-secrétaire générale. Et ceux qui firent ce choix ne prétendront pas qu’ils ne savaient pas en son temps. Tellement sa sulfureuse réputation l’avait précédée dans un livre à succès : « Desperate Football House ». Qu’elle ait refusé de se présenter à la prise de fonction de son successeur en dit long sur l’état de ses rapports avec son président. L’avenir nous le révélera. Patience donc.
Pour masquer les insuffisances managériales des responsables de la Ligue et certainement aussi recpenser les têtes de pont des réseaux divers qui dépècent chaque jour l’éléphant football et reversent les prébendes, à travers des mécanismes bien connus de tous, on nous proclame que le chpionnat d’élite one se disputera la saison prochaine entre 20 clubs!
Il y a onze ans pourtant, la Fifa jugeait pléthorique cette même compétition qui cptait alors 18 clubs. Le passage au professionnalisme imposait, pour des raisons de rentabilité, qu’on passât progressivement à 16, 14, puis 12 clubs. Pour les experts, et au regard de l’environnement du sponsoring national, on aurait alors un championnat bien serré, compétitif et rentable. Des vieux que les diriceants de notre football ont rendus pieds car ce qui leur pirte, ce n’est pas la professionnalisation de notre football mais sa ponitisation à outrance qui implique des combines, des dessous de table et la circulation des caisses noires…»

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here