Cameroun-fichier solde de l’Etat (Dossier) : Découvrez les 10 stratégies de pillage utilisées par les agents du MINFI

16

Depuis son arrivée a la tête du Ministère des Finances à la suite du  réaménagement gouvernemental du 02 mars 2018, le Ministre Louis Paul Motaze à engage une vaste campagne d’assainissement du fichier solde de l’Etat sur l’ensemble du territoire national. Les premiers fruits de cette traque ont conduit le 02 mai 2018, à l’interpellation de six hauts cadres en service au ministère des finances. Il sont accusé d’avoir détourné 13milliards de Fcfa a travers le paiement des salaires indus à certains fonctionnaires contre retro-commissions. Lebledparle.com vous livre ici les différentes techniques et astuces utilisées par ces «voleurs à col blanc », pour dilapider les caisses de l’Etat.  

Elles sont 10 au moins les stratégies mises en œuvre par ces génies d’un autre genre pour siphonner les caisses publiques selon une enquête réalisée par nos confrères du Quotidien Emergence.

  • Les agents fictifs

Selon des sources bien introduites, ces faux agents ne travaillent pas là où ils devraient mais sont chaque mois rémunérés. On les dénombre par milliers et parmi les corps de métiers où cette pratique est très fréquente, il ya les enseignants, les médecins et les ingénieurs. Ils sont plus assidus dans leurs postes privés que dans la fonction publique. Certains sont même déjà installés en Europe mais continuent de percevoir l’argent de l’Etat.   

  • Les attachés de défense fictifs

Ce stratagème consiste à classer au niveau du Minfi, les fonctionnaires du Ministère de la Défense  comme attaché de défense pourtant, ils n’ont jamais été affectés comme tel dans nos représentations diplomatiques. Ainsi, chaque mois, Ils perçoivent avec la complicité de leurs « amis» du Minfi, le salaire d’attaché de défense compris entre deux et cinq millions de Fcfa. Les retro-commissions elles s’élèvent à des centaines de millions chaque mois pour les ordonnateurs.

  • Les faux contrats

Des centaines de fonctionnaires sont recrutés sur la base de faux diplômes, de faux actes de naissance, de faux décrets d’intégration…ceci dans le seul but de bénéficier chaque mois d’un salaire qu’ils ne méritent pas car, généralement classés à des catégories indues avec la complicité de hauts cadres du Minfi apprend-t-on.  

  • Les agents appelés à d’autres fonctions

Il arrive régulièrement au sein de certaines administrations que certains agents soient appelés a d’autres fonctions  sans aucune précision sur leur nouveau poste. Ils deviennent sans le vouloir des fonctionnaires fantômes, errant dans les couloirs des administrations. Le comble c’est que les suggestions et autres avantages lies au poste précédents continuent de passer pendant un bon bout. Ceci est en grande partie dû à la défaillance du système Antilope et Sygipes jugé inapproprié par des experts.

  • Les abandons de poste

Beaucoup de fonctionnaires bien qu’ayant abandonné leurs postes continuent de percevoir des salaires grâce à la complicité de certains hauts cadres de ce département ministériel. Ce phénomène très récurent a fait exploser le nombre de fonctionnaire fictifs

  • Les doubles salaires

Certains fonctionnaires bénéficiant d’une situation régulière empochent deux salaires chaque fin du mois. Il s’agit d’une fraude organisée par la cellule informatique du Ministère des Finances apprend-on

  • Les rappels fictifs

Cette pratique est monnaie courante au Minfi. Elle consiste en effet a payer un rappel à une même personne plusieurs fois contre dividende.

  • Le salaire des agents décédés

Ici, les familles des défunts sont les plus concernées. Elles usurpent souvent l’identité du disparu  pour continuer à toucher son salaire prétextant que les procédures administratives sont très lourdes. Cela peut se faire sur plusieurs années avant que les services de l’Etat ne coupent le robinet.  

  • Les agents retraités

Ils sont plus d’une centaine, ces personnes ayant atteintes l’âge légal de part à la retraite mais qui continuent de percevoir mensuellement leur un salaire comme si elles étaient encore en situation régulière.

  • Les indices truqués

Cette technique consiste à classer un fonctionnaire à un indice qui n’est pas le sien  afin de lui permettre de toucher un salaire indu car, plus vous avez un indice élevé, plus vous gagnez de l’argent.

Tous ceci, se fait avec la complicité de plusieurs services a savoir, la Division du Personnel et de la Solde, le Centre national de développement de l’informatique (Cenadi), le Système de Gestion du personnel solde de l’Etat (Sygipes) et surtout la cellule informatique du Ministère des Finances a-t-on appris. Un réseau assez bien ficelé. Nous espérons que le comptage physique des agents de l’Etat initié par l’actuel patron du Minfi permettra de mettre fin à ce phénomène afin de permettre à l’Etat d’éviter des poches de dépendes inutiles et de solder sa dette intérieure qui s’eleve à 560 milliards de Fcfa en toute quiétude.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here