Cameroun : des instituteurs menacent de boycotter les examens officiels

78

Cette menace est brandit dans le préavis de grèves des instituteurs contractuels et maitres des parents (SNICOMP) adressé au Premier Ministre Chef du gouvernement et qui va avoir lieu le 23 avril prochain.

« Ils vont boycotter tous les examens officiels auxquels ils ont souvent prit part », précise le préavis de grève.

Le mécontentement des instituteurs contractuels et maitres des parents souhaitent que l’Etat intègre par vague successives à la fonction publique les nouveaux détenteurs du certificat d’aptitude pédagogique d’instituteurs d’enseignement maternel et primaire (CAPIEMP), ainsi que les détenteurs du certificat d’aptitude professionnelle d’enseignement technique (CAPIET). À côté de la revendication d’intégration les syndicalistes déplorent la lenteur dans le traitement des dossiers des instituteurs recrutés dans la vague 2005-2006.

Pour rappel, ce préavis de grève est la suite d’une série de revendications qui a débuté depuis le mois de juillet 2016. Un autre préavis de grève a été lancé en janvier dernier avant d’être désactivé par les autorités. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ?

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here