Cameroun/Crise Anglophone: Des sécessionnistes signalés à l’Ouest du Cameroun

111

Le groupe terroriste qui se réclame de l’Ambazonie tente de déborder par la Menoua à l’Ouest du Cameroun.

Un audio en langue Yemba, langue parlée à Fongo Tongo et dans d’autres localités de la Menoua, circule à travers les réseaux sociaux, et où, une dame à travers l’enregistrement parle d’une « attaque » des sécessionnistes perpétrée par un groupe armé se présentant comme des adeptes de la sécession.

D’après la dame, c’était au cours d’une cérémonie funéraire dans un village de la localité de Fongo-Tongo il y a quelques jours. « Il se seraient mis à tirer en l’air alors que la cérémonie se déroulait, créant ainsi la panique au sein des populations. ».

Si certains natifs de cette localité contactés par le journal La nouvelle Expression, déclarent que l’incident s’est plutôt déroulé dans un village du Lebialem dans le Sud-Ouest, non loin de cette localité, et que des crépitements réguliers des armes à feu dans le Lebialem « ont provoqué la peur et l’insomnie chez les populations vivant à la lisière des deux régions. », d’autres sources au journal rapportent que « les sécessionnistes se  seraient passés à Fongo-Tongo. «  Ils auraient menacé d’attaquer les populations, si elles ne leur fournissaient pas les renseignements qui leur permettraient d’échapper aux assauts des forces de l’ordre » peut-on lire dans le journal.

Pour ne pas être surpris par des attaques inopinées, une ceinture de sécurité a été déployée le 24 mars dernier le long de la frontière entre l’Ouest et le Sud-ouest par le Gouverneur Awa Fonka Augustine.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here