Cameroun/Crise anglophone: Après deux semaines de captivité, les chefs traditionnels Bakweri sont libres

109

L’un de ces otages, le chef Mbanda de Lysoka a été tué en fin de semaine dernière.

Des chefs traditionnels du Fako (région du Sud-Ouest) ont retrouvé la liberté après deux semaines de captivité. Ils étaient huit à avoir été enlevés par des individus non-identifiés lors d’évènements distincts.

Six de ces otages ont d’abord été libertés dans la soirée de lundi 30 juillet. Le dernier a été relâché ce mardi matin par ses ravisseurs, apprend-on.

Une information confirmée par Mark Bareta, un partisan de la cause sécessionniste actif sur les réseaux sociaux.

Pour marquer son soutien à ces chefs traditionnels (qui n’étaient pas encore tous libérés ) le maire de Buea Patrick Ekema a organisé ce mardi 31 juillet une marche des Bakweri. La marche avait aussi pour ambition de marquer leur opposition à la conférence générale des anglophones initiée par le cardinal Christian Tumi et largement critiquée par Issa Tchiroma, le porte parole du Gouvernement.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here