Société

Cameroun : 12 radios communautaires pour appuyer le développement local

L’implémentation de ce programme de création et de réhabilitation des radios communautaires à travers le pays est financé par la France à hauteur de 900 millions de Francs CFA.

 

Radio Olamze
Olamze, le 9 mars 2020. L’ambassadeur de France, Chroistophe Guilkou est en direct du studio de Nku NNam FM, le 9 mars 2020. (c) Lebledparle.com

Au Cameroun, douze communes sortent du silence. Les circonscriptions d’Alou, Angossas, Atok, Bangem, Endom, Galim-Tignère, Magba, Messondo, Nkor, Olamze, Pitoa et Wum, sont dorénavant dotées de radios communautaires; lesquelles sont mises sur pied pour favoriser la gouvernance locale et le développement local des communautés.

A Olamze, localité du Sud-Cameroun frontalière avec la Guinée équatoriale et le Gabon, la radio Nku Nnam FM est en service depuis le 04 septembre 2017. En plus de favoriser la gouvernance participative, la radio qui couvre près de 400 Kilomètres permet de connecter la population à la radio nationale. Une nouveauté dans les 28 villages de la commune d’Olamze, la Vallée du Ntem et les localités gabonaises et guinéenes sésservies par radio Nku Nnam FM (le tam-tam du village, en langue locale.

Chacune des radios créées a généré des dépenses de 40 millions de Francs CFA, renseigne t-on au Programme national de développement participatif, l’organisme de l’Etat à l’origine de cette initiative. Des fonds soustraits de l’enveloppe globale de 1,3 millions d’Euros (916 millions de Francs CFA) fournie par l’Agence française de développement via le mécanisme Contrat de désendettement et développement (C2D).

« Cette radio n’est pas un outil de propagande, mais de communication », a précisé la coordonnatrice du PNDP, Marie Madeleine Nga, en marge de la cérémonie d’inauguration des douze radios tenue à Olamze le 9 mars.

Cet avertissement est on ne peut plus clair. Les radios communautaires créées par le PNDP ne peuvent être utilisées à des fins politiques. Elles doivent servir uniquement à des communications sur la stratégie de développement et la promotion de l’emploi. C’est la raison pour laquelle Nku Nnam FM distille principalement des programmes centrés sur l’agriculture, la promotion de l’auto-emploi, l’hygiène et la salubrité, avec un accement mis sur des émissions de sensibilisation entre 5 et 18h.

« Cette initiative, on va la poursuivre dans les douze régions du Cameroun », annonce Christophe Guilhou, ambassadeur de France au Cameroun. L’assurance ainsi donnée est conforme au programme du PNDP qui prévoit la création de 400 radios communautaires dans tout le pays. 

Depuis 2013 que le programme sur les radios communautaires est implémenté, huit radios ont également été rehabilitées. Il s ‘agit de celles émettant à Dschang, Dang, Maga, Gaschiga, Yagoua, Edea, Mbang et Tchatibali.


Newsletter :

Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page