Société

Bafoussam: La grande manifestation tiendra-t-elle la promesse des fleurs?

Rien n’est gagné d’avance sur un terrain aussi glissant que celui des enjeux politiques au Cameroun.

 

ville de Bafoussam droits reservés (c)

Après la recente émeute de Génève où l’hotel de residence du Chef de l’Etat avait été pris d’assaut par des militants de quelques mouvements anti-Biya, le ton d’un retour d’ascenceur par des motions de soutiens au président par des partisants pro-Biya a ouvert tel un lion rugissant, une large guele. La partie de ping-pong entre les 2 camps,  amour sécret d’un chat qui veut affirmer sa suprematie et d’une souris qui se croit plus  rusée que le matou venait de se tendre pour nous conduire sur le terrain controversé de Bafoussam.Bafoussam, demain sera le grand jour: d’un côté les pro-biya espèrent une manifestation avec mobilisation de près de 6 000 sympathisants, et de l’autre c’est la Brigarde Anti-sardinards (B.A.S.) qui ménace de fortes repraisailles tout chef qui participerait à la dite manifestationA l’origine de la manifestation, une initiative du sultan Ibrahim Mbombo Njoya pour dénoncer les agissements de la BAS ainsi que « tout discours haineux et tribal, de promouvoir la cohésion et la paix nationale », ainsi que de dénoncer les attaques contre les institutions républicaines incarnées par le Chef de l’Etat. Initiative que le fils « Njoya » refuse d’attribuer à son père, clamant que ce dernier a été « piégé » par Niat Njifenji et Jean Kuété, seuls responsables et auteurs de l’appel à manifestation  qui devraient en porter le chapeau.A quelques heures du grand jour, la pression et la tension montent d’un côté comme de l’autre alorsque certaines personnalités confirment leur position de pour ou de contre.Oui, à grand pas, le grand jour arrive: Bafoussam fait sa toilette, mais sous haute surveillance. Selon certaines sources, « 500 policiers supplémentaires seront déployés  dans la ville en plus des des véhicules anti-émeutes ».Le marteau d’un côté, l’enclume de l’autre, il ne fait pas vraiment pas bon vivre de se retrouver au milieu des deux. Quoi qu’il en soit, si ceux qui tirent les ficelles très souvent au loin se trouvent, la journée de demain quant à elle, n’est déjà plus loin: so just wait and see.   

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page