AUJOURD'HUI, LE MAROC ET L'AFRIQUE VONT SAVOIR

26

À la veille du début de la coupe du monde Russie 2018, la FIFA tient son congrès ce mercredi pour désigner le pays ou groupe de pays qui vont organiser l’édition de 2026. Tout le Maroc et toute l’Afrique croisent les doigts.

La Fifa a débuté mercredi à Moscou ses travaux du 68e Congrès au cours duquel doit être attribué le Mondial-2026, les délégués devant choisir entre la triple candidature Etats-Unis/Canada/Mexique, favorite, et le dossier du Maroc.

Le président de la Fédération internationale Gianni Infantino a pris la parole le premier à 09h30 locales (06h30 GMT, 08h30 française). Avant de savoir qui va remporter la Coupe du monde 2018, 207 délégués des pays-membres de l’instance (sur 211, si le collège électoral est validé) vont désigner le (ou les) pays-hôte(s) du Mondial-2026, le premier à 48 équipes.

Une once d’optimisme quand même 

Après avoir vu son dossier validé in extremis au début du mois, le Maroc a t-Il une chance d’être désigné face à la candidature unique nird-américaine? Toute la question est là. 

« Si certains, dans notre camp et y compris au sein de la délégation marocaine présente à Moscou, se répandent en propos pessimistes et défaitistes, d’autres, dans le même cercle, considèrent que rien n’est acquis pour l’instant et que la candidature marocaine conserve toutes ses chances », écrit La Tribune Maroc. 

« Les pays africains seraient avec nous, ainsi que la plupart des fédérations européennes, (avec l’appui conséquent et fort de la France). Idem pour les pays arabes, mais la position de l’Arabie Saoudite ne serait pas très fraternelle, tandis que les Amériques, centrale et latine, encore soumises aux préceptes impérialistes de la Doctrine Monroe, se rangeraient comme un seul homme derrière United 2026. Resteraient les pays asiatiques, ceux de l’Océanie, pour lesquels le Comité marocain a fourni d’appréciables efforts, mais qu’on ne saurait placer pour l’instant dans un camp ou dans l’autre », explique la source. 

Dans tous les cas, il reste plus que quelques heures pour savoir si le Maroc sera le deuxième pays africain à organiser la messe du football mondial,  16 ans après l’Afrique du Sud. 

Yahiya TRAORE,  Afrique Connection

AfriqueConnection

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here