Société

Attaque de Galim : L’armée récupère un important stock d’armes après un raïd

L’arsenal comprenant des armes de guerre a été saisi dans la localité de Ndop où les séparatistes se seraient retirés après l’attaquede la brigade et du commissariat de Galim, région de l’Ouest.

Matériel récupéré (c) Droits réservés 

 La 5e région militaire inter-armées (RMIA5) a demantelé mardi, 10 mars, un camp des combattants séparatistes à Ndop dans le Nord-Ouest. Ils y ont saisi un important arsenal de guerre composé, entre autres, de fusils AK 47, de 26 armes artisanales de calibre 12, 14 canons, 14 batteries, 31 panneaux solaires, 2 bonbonnes de gaz à soudure, et de nombreuses munitions…

L’information est confirmée sur la page Twitter de l’armée.

Des informations que Lebledparle.com n’a pas encore pu vérifier font par ailleurs état de 25 combattants neutralisés.

Des armes emportées lors d’attaques terroristes

Le camp démantelé à Ndop mardi abritait la vingtaine d’hommes armés qui avaient attaqué, quatre jours plus tôt, la brigade de gendarmerie et le commissariat de Galim à l’Ouest-Cameroun. Les assaillants ont emporté des armes.

Les combattants sécessionnistes se constituent de cette façon des stocks d’armes de plus en sophistiquées pour remplacer les fusils de chasse jusqu’ici en leur possession. La constitution d’un tel butin par les séparatistes affecte les réserves d’armes des postes de sécurité sur le terrain. Selon des sources sécuritaires contactées ce jour par Lebledparle.com, le sous effectif dans les postes de sécurité affecte négativement l’action des soldats camerounais.  A, cela, apprends t-on, s’ajoute une insuffisance du matériel roulant.

 

 

Newsletter :

Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page