Sport

Athlétisme : le Kenya veut criminaliser le dopage

Aucune indulgence désormais envers les athlètes coupables de dopage au Kenya. Le ministère des Sports a annoncé mardi que les auteurs devront répondre devant la justice.

Des sanctions pénales pouvant aller jusqu‘à des peines de prison ferme seront ainsi infligées aux athlètes fautifs, a prévenu la ministre des Sports. Amina Mohamed a indiqué qu’une équipe travaillait sur une législation visant à criminaliser le dopage d’ici 2020.

Les sportifs kényans ont été jusque-là épargnés par la loi du pays qui ne prévoit que des peines de prison pouvant aller jusqu‘à trois ans pour le personnel de soutien impliqué dans des histoires de dopage. Ce qui pourrait donc bientôt changer.

Ces changements annoncés font suite au scandale de corruption lié à un vaste système de dopage qui a secoué la Fédération internationale d’athlétisme ces dernières années. Un scandale qui a fortement écorné l’image du Kenya dont 138 athlètes ont été épinglés en 2018 par un rapport de l’Agence mondiale antidopage.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page