Ambazonie: au total 11 personnes tuées ce week-end

61

Au moins onze personnes dont cinq soldats tués le week-end dans des violences dans les régions anglophones du Cameroun. Au cours de cette attaque perpétrée par des individus non identifiés, un sous-préfet a également été enlevé. Jusqu’à ce lundi, les autorités camerounaises sont toujours sans nouvelles du sous-préfet de Menchum valley, enlevé par des inconnus samedi dernier.

Des sources sécuritaires ont affirmé à la BBC que Derek Nwanjo Lokombe « est parti dans les environs de Bafut, et à son retour dans sa circonscription administrative, il a été enlevé ». C’est dans cette même zone de la région du Nord-ouest, plus précisément à Esu, que des affrontements sanglants entre hommes armés et forces de l’ordre ont fait 10 morts, dont quatre gendarmes et six assaillants.

LIRE AUSSI:Ambazonie: le ‘Général Ivo’ gravement blessé au combat [Image]

À Buea dans le sud-ouest anglophone du pays, l’adjoint au commissaire de la sécurité publique de la ville a été assassiné par des individus armés dimanche. La situation sécuritaire s’est considérablement dégradée dans les régions anglophones du Cameroun depuis l’annonce de la présidentielle du 7 octobre prochain. Des affrontements armés se sont multipliés dans cette partie du Cameroun rendant plusieurs localités inaccessibles.

Les populations sont dans la crainte, ce qui entraine un ralentissement de l’activité socio-économique. Cette situation tendue pousse de nombreuses personnes qui doivent se rendre dans la zone anglophone du Cameroun à avoir recourt à une escorte. Dans la ville de Bamenda, de nombreuses familles accueillent des proches fuyant les combats entre les séparatistes et les forces armées du Cameroun.

La sécurité qui se dégrade de plus en plus, pourrait perturber la tenue du scrutin du 7 octobre dans les régions anglophones du Cameroun, selon des analystes. Le président Paul Biya, 85 ans dont 35 au pouvoir, s’est déclaré candidat à un septième mandat consécutif.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here