Société

Accident d’avion : le Togo outille ses enquêteurs


Du 16 au 27 septembre 2019, dans le cadre d’un Détachement d’Instruction Technique (DIT), le commandant de la brigade de gendarmerie de l’air des éléments français du Sénégal, basé à Dakar, a dispensé une formation relative à l’enquête lors des incidents ou accidents aériens avec le chef de la cellule d’investigations criminelles de la gendarmerie nationale togolaise.

Parmi les stagiaires se trouvaient une vingtaine d’enquêteurs OPJ expérimentés, de la compagnie autonome de l’aéroport de Lomé (CAAT), ainsi que du service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC). A ceux-ci s’ajoutaient trois agents de l’agence nationale de l’aviation civile (ANAC) togolaise.

Cette formation a permis d’aborder tous les aspects des enquêtes relatives aux incidents ou accidents aériens, non seulement sur le plan théorique mais aussi pratique, avec des études de cas et des exercices sur le terrain. Le soutien matériel de l’ANAC a permis à ce DIT de se dérouler dans des conditions optimales.

Cette formation était financée sur les crédits alloués par le ministère français des Armées pour les DIT, dont une partie bénéficie à la coopération de sécurité intérieure.

Lors de la cérémonie de clôture les autorités togolaises ont exprimé leur satisfaction à la coopération française représentée par l’attaché de sécurité intérieure, accompagné du coopérant militaire technique, chef des projets gendarmerie, et du conseiller sûreté-immigration.

Formation cybercriminalité multi-services

Au cours de la même période, le Service de sécurité intérieure de l’ambassade de France au Togo a organisé une formation consacrée à la lutte contre la cybercriminalité au profit de 21 fonctionnaires ou militaires de la police et de la gendarmerie togolaises.

1-Accident d’avion-le Togo outille ses enquêteursDispensée par deux experts français, l’un de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC), et un agent spécialisé de police technique et scientifique du SRPJ Nancy, cette formation a permis d’aborder tous les aspects théoriques comme pratiques des enquêtes dans le domaine de la cybercriminalité.

Financée par le ministère de l’intérieur français dans le cadre de son budget d’intervention, cette formation s’inscrit dans la continuité des actions effectuées depuis deux ans par la coopération française de sécurité en soutien et renforcement des capacités des unités spécialisées de la police togolaise. Elle fait notamment suite à des dotations de matériels informatiques spécialisés et de logiciels d’investigations effectuées en 2018 et 2019, et à une première mission de formation dans le même domaine.

Au cours de la cérémonie de clôture, les formateurs ont souligné la bonne implication des stagiaires au cours de la formation tandis que les autorités togolaises ont remercié la coopération française pour son appui continu dans ce domaine aux forces de sécurité intérieure.

Source : l-frii.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page